Edouard Philippe a annoncé, mardi, l’interdiction d’ici deux à quatre ans de la destruction de tous les invendus non alimentaires, de type électroménager, le textile mais aussi les produits d’hygiène et de beauté.

Lire la suite