Le Premier ministre a annoncé mardi que la destruction des invendus non alimentaires serait interdite d’ici deux à quatre ans. Une mesure pour accélérer l’engagement des entreprises dans la lutte contre le gaspillage.

Lire la suite